Une histoire de plus de 130 ans

La Création

 

L’Association Œuvres de Pen-Bron a été créée en 1887 par Hippolyte Pallu – Inspecteur des enfants assistés – sur la presqu’île de Pen-Bron à La Turballe.

À l’origine, elle a pour objet l’accueil des enfants de familles démunies atteints de tuberculose osseuse ou de rachitisme. Cette association privée à but non lucratif sera reconnue d’utilité publique en 1893, reconnaissance qui sera maintenue lors de son passage sous le statut de la loi de 1901. Les aléas de l’histoire, les progrès de la médecine, les évolutions de la société conduisent l’association à adapter progressivement son offre de services pour répondre aux besoins nouveaux.

Ainsi, de la tuberculose, fléau national en son temps, le site de Pen-Bron s’orientera progressivement vers la réadaptation fonctionnelle à la suite des épidémies de poliomyélite. Les comportements de la vie moderne confirmeront le bien-fondé de cette orientation. Les Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul se retireront progressivement, cédant la place aux professionnels salariés.

Les développements sociaux et médico sociaux

 

Consciente de la nécessité de développer des réponses complémentaires, l’association crée 2 préventoriums à Vertou en 1918 et à Varades en 1932 qui deviendront par la suite des Instituts Médico-Éducatifs (IME). Dans le cadre des réorganisations du secteur médico-social initiées par l’État, un projet d’évolution de ces deux activités est en cours depuis 2009 avec un redéploiement sur le territoire d’un dispositif Médico-Éducatif (DiME) comprenant un nouvel IME et des Services d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD).

Toujours dans un souci d’adaptation et de développement de l’offre de services, le centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle (CRRF) donnera naissance à l’Institut d’Éducation Motrice (IEM) de Pen-Bron en 1998. Ce dernier transformera progressivement ses missions dans le cadre d’une prise en charge du polyhandicap et des maladies rares avec un transfert de ses activités à Saint-Nazaire en 2011. Un établissement social d’aide par le travail (ESAT) sera créé à Vay en 2000, complété en 2003 à Nozay par le service de logements accompagnés (Log’Ac) et en 2010 par un Service d’Accompagnement à la Aie Sociale (SAVS).

En conformité avec le projet associatif, répondant aux nouvelles orientations définies par la loi « Hôpital Patients Santé Territoires », l’association a apporté un appui en 2011 à l’association Vie et Lumière qui gérait des foyers à Nantes accueillant des adultes en situation de handicap. Ces activités sont gérées directement par l’association Œuvres de Pen-Bron depuis 2012, les foyers ont été renommés : La Résidence Erdre et Cens (REC).

 

Les évolutions sanitaires

 

En 2011, à la demande de l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’association engage les démarches de relocalisation vers Saint-Nazaire du centre de  Pen-Bron afin qu’il devienne un établissement de référence unique en  MPR (Médecine Physique et de Réadaptation) pour l’ouest du territoire de santé, le Centre MPR Côte d’Amour. Le chantier a été réceptionné fin septembre 2016 et depuis le 2 janvier 2017, l’établissement est opérationnel. Il dispose de 90 lits en  hospitalisation complète et 40 places en hospitalisation de jour.

En 2014, le Centre Le Bodio, établissement de soins de suite et de réadaptation polyvalent à Pontchâteau, a souhaité se rapprocher d’une association plus importante, le but étant de rompre son isolement et de dynamiser son activité. Les Œuvres de Pen-Bron se sont déclarées  intéressées par un éventuel rapprochement, notamment en raison de la proximité de ses activités. Un projet de fusion a été approuvé par les deux associations en 2015 pour un transfert de l’activité, validé par l’Agence Régionale de Santé (ARS), prenant effet au 1er janvier 2016.

 

Accompagnement et amélioration de la prise en charge

 

Le Centre de Formation de Pen-Bron crée en 2011 intervient dans le champ de la formation continue, spécialisé dans le domaine du Handicap et de la perte d’autonomie.

Au travers des actions développées, il tend à favoriser une qualité de prise en charge et ainsi accroitre l’accompagnement de la personne en situation de handicap comme de son entourage. L’association souhaite poursuivre la consolidation de l’ensemble de ses missions et travaille actuellement à une nouvelle reconversion de ses activités, sur son site historique de Pen-Bron, dans le champ du handicap et de la dépendance avec la mise en place d’un centre ressources et de répit.

Dans la même dynamique, l’association a impulsé en 2001, la création de la société « Résidence du Traict », destinée à favoriser une hôtellerie adaptée aux personnes à mobilité réduite, l’Hôtel de Pen Bron.

Cette société est gérée distinctement et n’appartient pas à l’association Œuvres de Pen-Bron.

 

Les dates clés de notre histoire

 

1887
1893
1918
1932
1998
2000
2003
2008
2010
2011
2011
2012
2015
2016
2016
2017
2017
2018

1887

Création de l’association, démarrage de l’activité sur la Presqu’île de Pen-Bron

1893

Obtention de la reconnaissance d’utilité publique

1918

Ouverture du préventorium de Varades (Actuel IME Alexis Ricordeau)

1932

Ouverture du préventorium de Vertou (Actuel IME Le Val de Sèvre)

1998

Mise en place de l’IEM sur le site du Centre Marin de Pen-Bron à la Turballe

2000

Ouverture du CAT à la Chapelle-Saint-Sauveur (ancienne appellation de l’ESAT)

2003

Ouverture du Log’Ac à Vay

2008

Le CAT change de nom et déménage pour devenir l’ESAT Val de Vay

2010

Ouverture du SAVS à Vay

2011

Création du centre de formation

2011

Déménagement de l’IEM à Saint-Nazaire

2012

Transfert du foyer de vie et du foyer d’accueil et d’hébergement et ouverture de la Résidence Erdre et Cens

2015

Ouverture des antennes SESSAD de Thouaré et de Nort-sur-Erdre

2016

Création de la SAESAT Val de Vay

2016

Fusion avec l’association Le Bodio

2017

Réaménagement de l’IME Alexis Ricordeau

2017

Le CRRF de Pen-Bron devient le Centre MPR Côte d’Amour et déménage à Saint-Nazaire

2018

Ouverture de l’IME et du SESSAD La Fleuriaye à Carquefou