L’ESAT encourage et accompagne le travail en autonomie

Un ESAT est une structure médico-sociale qui a pour vocation de donner la possibilité aux usagers d’effectuer diverses activités à caractère professionnel, ainsi qu’un soutien médico-social et éducatif en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social (lois du 2 janvier 2002 et du 11 février 2005). En réponse à ces objectifs, l’ESAT Val de Vay mène des actions qui concourent à développer quotidiennement l’autonomie et l’ouverture vers l’extérieur des travailleurs. Retour sur quelques exemples d’actions que les usagers ont présenté de vive voix aux familles, professionnels et salariés lors de la réunion d’établissement du 1er février dernier.

L’équipe autonome espaces verts

Deux fois par semaine, des travailleurs de l’équipe espaces verts de l’établissement se rendent, par groupe de 4 sur des chantiers clients en autonomie. Lors de ces travaux, les tâches et l’organisation sont en amont définis (trajet, matériels nécessaires, gestion du temps de travail sur le chantier et des temps de pause, communication avec le client etc) afin d’optimiser le temps et d’obtenir une qualité de prestation optimum une fois sur place. Les travailleurs peuvent à tout moment joindre le moniteur grâce à un téléphone mis à leur disposition à chacun de leurs déplacements. La création de cette équipe autonome permet aussi au moniteur d’atelier de pouvoir trouver de nouveaux clients ou de développer de nouvelles activités.

Mickaël, Bastien, Thierry et Florian font partie de l’équipe autonome espaces verts, ils nous livrent leurs avis sur cette nouvelle façon de travailler :
« Nous aimons beaucoup pouvoir nous rendre sans le moniteur sur des chantiers. Le travail se fait dans une bonne ambiance, il n’y a pas de jugement entre nous et nous apprécions avoir des responsabilités. Le client, qui auparavant, ne s’adressait qu’à notre moniteur, est en contact direct avec nous. Nous avons un handicap mais nous sommes jugés sur ce que nous savons faire et non ne pas faire. »

 

La livraison de commande

L’activité livraison à l’ESAT est en constante augmentation et en réponse au souhait émis par les travailleurs d’effectuer des livraisons en autonomie, l’établissement a décidé de mettre en place des équipes de 2 à 3 personnes pour livrer des commandes sans l’accompagnement du moniteur. Celles-ci ont débuté autour de l’ESAT, puis à Carquefou, Nantes pour ensuite aller jusqu’au Centre MPR Côte d’Amour à Saint-Nazaire. L’équipe autonome est accompagnée par un professionnel de l’ESAT lors de la première livraison. C’est seulement après une validation de conduite correcte et du respect des procédures réalisées par un moniteur de l’ESAT, que l’équipe peut effectuer des livraisons en autonomie.

Philippe, responsable de l’atelier sous-traitance nous donne son ressenti :
« C’est souvent le projet des travailleurs d’avoir la possibilité de travailler en autonomie. Avec la mise en place de ces livraisons, l’équipe est responsabilisée tout au long du processus et l’esprit d’équipe naturellement présent. Nos clients sont toujours avertis en amont que leur livraison va être faite par une équipe autonome. Pendant que les travailleurs sont en livraison, je peux consacrer davantage de temps à la recherche de nouveaux clients par exemple. Les travailleurs eux, sont ravis de constater que nous leur faisons confiance. »

 

Le code de la route : à l’ESAT et à l’auto-école

De plus en plus de travailleurs sont en demande de gagner en indépendance et cela passe, entre autre, par le passage de l’examen du code de la route et/ou du permis de conduire. Ce sont les raisons pour lesquelles, Alain, moniteur d’espace verts a décidé de mettre en place un accompagnement spécifique à l’apprentissage du code de la route en complément de celui proposé par le CLPS, organisme de formation avec lequel travaille l’ESAT et celui dans les auto-écoles de Nozay. Par groupe et tous les quinze jours pendant deux heures, il propose des séances pour travailler les questions du code de la route. Pour les cours de conduite, c’est l’auto-école qui procède à cet apprentissage auprès du travailleur.

Alain, nous explique comment se déroule ces ateliers :
« Il y a deux raisons principales pour qu’un travailleur ait envie de passer le code de la route ; passer ensuite le permis de conduire ou découvrir les grandes notions pour ensuite pouvoir se mettre en sécurité le jour où il aura une voiturette. Ces séances en groupe nous permettent d’échanger sur les aspects mécaniques, techniques et la compréhension des termes employés dans les différentes questions. Il s’agit aussi d’échanger et de réexpliquer ce qu’ils n’ont pas compris lors des séances à l’auto-école. J’avais besoin de mener une action concrète en faveur des travailleurs. C’est pourquoi, j’ai mis en place des groupes de travail. Enfin, d’un point de vue pédagogique, il est important de mettre en avant le travail de groupe, la collaboration et l’échange entres les travailleurs. »

Sonia, Roselyne, Valérie et Gaëtan ont participé aux séances de code proposées par Alain. Voici ce qu’ils en pensent :
« Obtenir le code de la route nécessite beaucoup de travail pour nous et certaines questions sont vraiment difficiles comme celles sur la mécanique ou les questions pièges. Quand on est en groupe avec Alain, on peut s’entraider et cela se passe dans une ambiance agréable et bienveillante. Grâce au permis de conduire, nous allons avoir plus d’autonomie dans nos déplacements quotidiens et nous pourrons plus facilement voir nos familles qui n’habitent pas forcément à côté de Vay. Quand on veut travailler dans le milieu ordinaire ou non, avoir le permis de conduire est un avantage. »

 

Le partenariat avec « La Passerelle pour l’Emploi »

La Passerelle pour l’emploi est un des services de l’Adapei sous la forme d’un ESAT Hors les Murs dont l’objectif est d’accompagner vers et dans l’emploi en milieu ordinaire des personnes en situation de handicap et de leur proposer un accompagnement social individuel et/ou collectif sur les axes périphériques à l’emploi (santé, logement, relationnel etc).

À l’ESAT Val de Vay déjà deux travailleurs ont intégré ce service. Pour y accéder, il faut que le travailleur ait émis le souhait d’intégrer le milieu ordinaire dans son projet professionnel et que les professionnels de l’établissement émettent un avis favorable à cette demande. Après avoir été accepté par la Passerelle pour l’emploi, un conseiller d’insertion prend en charge l’usager pour lui proposer des stages et suivre régulièrement son parcours pour intégrer à terme le milieu ordinaire.

Dernièrement, Gaëtan a bénéficié de cet accompagnement. Après avoir signé un contrat en CDD de deux mois fin 2018 dans l’entreprise Moulin Roty pour y effectuer des missions de conditionnement à l’entrepôt de Nort-sur-Erdre, il a signé en janvier 2019 un nouveau CDD de 6 mois dans l’objectif ensuite de pérenniser son contrat en CDI. L’accompagnement de la Passerelle pour l’emploi continue ce qui permet ainsi à Gaëtan d’être bien conforté dans son choix professionnel et dans son emploi.

 

Les prestations restauration

L’équipe restauration de l’ESAT est amenée à se déplacer en extérieur pour assurer le service lors de manifestations diverses (inauguration de l’IME & SESSAD La Fleuriaye à Carquefou, Colloque COMÈTE à Saint-Nazaire, petit déjeuner dans le cadre de la semaine du handicap chez ENGIE, assemblée générale régionale FEHAP à Nantes, etc).

Lucie travaille à l’atelier restauration de l’établissement. Elle a assuré le service lors du Colloque COMÈTE des 28 et 29 novembre dernier, organisé à Saint-Nazaire. Voici sa perception sur ces deux jours :

« L’équipe était composée de 10 travailleurs issus de différents ateliers et de 3 moniteurs. Nous étions en charge du service durant le colloque COMÈTE et nous avons travaillé en collaboration avec l’ESAT Océanis de Saint-Nazaire qui a confectionné les repas et l’ESAT de Saillé pour les pâtisseries. Durant ces deux jours, j’ai apprécié travailler en dehors de l’ESAT, rencontrer de nouvelles personnes et faire le service. Le fait de partir 2 jours et de dormir en gîte nous a permis de passer un moment convivial tous ensemble et il y avait une très bonne ambiance ! »

 

Ces actions menées par l’ESAT Val de Vay en faveur de l’inclusion dans le milieu ordinaire pour les travailleurs, concourent à développer leur autonomie tout en répondant à leur projet personnel et professionnel.

No Comments

Post A Comment