Philippe ANdré, aide-soignant à l'IEM de l'Estran

Vocation aide-soignant, un métier passionnant à l’IEM de l’Estran

Philippe André est aide-soignant dans l’association Œuvres de Pen-Bron depuis 1998. En 20 ans, il a vu l’association évoluer. Il fait partie de ceux qui ont connu l’IEM au Centre-Marin de Pen-Bron, avant son déménagement, en 2011, dans de nouveaux locaux à Saint-Nazaire. Aujourd’hui, il nous raconte avec passion son métier.

Plus qu’un métier, une vocation

Très tôt Philippe a été en contact avec des personnes malades ou dans le besoin. Il nous confie avoir ressenti « comme un appel, une volonté très forte de venir en aide à ces personnes en difficulté ». Il a alors travaillé en maison de retraite, en accueil de nuit, et dans des hôpitaux. Ses différentes expériences l’ont conforté dans son envie et c’est à Paris qu’il s’est formé au métier d’aide-soignant.

Des journées bien remplies

Une journée type à l’IEM de l’Estran commence en général à 7h par la prise de connaissance des comptes rendus de la nuit. La journée s’enchaine ensuite entre alternance de mission d’accompagnement des jeunes et d’entretien des locaux.

Le travail de l’aide-soignant est primordial au sein de l’équipe pluridisciplinaire qui prend en charge les enfants. Il intervient en amont sur les soins, la toilette, la prise des repas et les diverses activités auxquels participent les jeunes (école, piscine, sortie, etc.). Philippe est d’ailleurs référent sur l’activité massage pour laquelle il a suivi une formation. Il intervient régulièrement auprès des enfants pour leur apporter un moment de bien-être et de détente.

L’enfant au cœur des préoccupations

Ainsi Philippe, et ses collègues, veillent constamment sur les jeunes pour garantir leur sécurité et leur épanouissement à l’IEM. « Nos missions nous amènent à être très proche de nos jeunes polyhandicapés. Cette proximité permanente nous donne la possibilité de détecter la moindre douleur afin de pouvoir réagir rapidement. »

En tant qu’aide-soignant, Philippe est intégré dans la démarche du projet personnel des jeunes. Il participe ainsi aux rencontres avec les parents. « C’est très important de prendre le temps de les écouter et de discuter avec eux du projet pour leur enfant. Ce sont des moments très intéressants et enrichissants. »

Un métier difficile

Malgré la difficulté de son métier qui est exigeant physiquement : « il faut toujours être en pleine forme car nos bras sont continuellement sollicités, » Philippe s’épanouit dans son travail.

« Travailler avec des jeunes polyhandicapés, c’est à chaque instant une leçon de vie. Le sourire de ces jeunes me donne le courage d’avancer chaque jour. J’ai trouvé ma place. »

 

Découvrez en vidéo toute la diversité du métier de Philippe, les spécificités propres à son travail dans un IEM et ses conseils pour devenir aide-soignant.

No Comments

Post A Comment