L’activité physique adaptée au Centre MPR Côte d’Amour

À la découverte de l’activité physique adaptée au Centre MPR Côte d’Amour

Parmi le programme de soins et les activités thérapeutiques proposés par le Centre MPR Côte d’Amour, les patients ont la possibilité de participer à des séances d’activités physique adaptée (APA). Zoom sur cette activité en pleine expansion pour mieux comprendre ces spécificités et ces apports dans le processus de rééducation.

 

L’activité physique adaptée c’est quoi ?

L’activité physique adaptée (APA) se définie, selon le Professeur Jean-Claude De Potter, pionnier des APA en Europe, comme : « tout mouvement, activité physique et sport, essentiellement basé sur les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires. »

L’enseignant en activité physique adaptée (diplôme obtenu soit en Licence et/ou Master STAPS mention APA) a donc pour vocation de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes de réadaptation et d’intégration par l’activité physique adaptée. L’APA est prescrite auprès de groupes de personnes souffrant de troubles fonctionnels et métaboliques, de troubles sensoriels et moteurs, de troubles du comportement et de la personnalité, de déficiences intellectuelles, psychiques, d’inadaptation sociale, de troubles liés au vieillissement, de maladies chroniques. L’APA peut être pratiquée dans diverses structures sanitaires et médico-sociales comme les Centres de MPR, Centres de SSR, MAS, EHPAD…

Les situations motrices d’enseignement proposées utilisent des activités physiques, sportives ou artistiques dans des conditions matérielles, réglementaires et motivationnelles qui sont adaptées à la situation et à la sécurité du pratiquant. Il s’agit de s’inscrire dans un objectif de rééducation, de réadaptation, d’éducation, de prévention et/ou d’insertion sociale en fonction du secteur de travail.

De nombreux bénéfices pour les patients

Aujourd’hui, les bénéfices de l’APA sont reconnus grâce aux instituts nationaux qui ne cessent de les démontrer. En effet, l’activité physique réduit la tension artérielle, diminue l’état dépressif, augmente l’estime de soi, diminue les risques cardio-vasculaires … (Activité physique. Prévention et traitement des maladies chroniques, INSERM, 2019)

Dans ce contexte, des programmes sont aujourd’hui prescrits par des médecins, suite au décret de décembre 2016, afin de poursuivre l’activité et de réduire la sédentarité et les traitements médicamenteux. Ainsi, toute prise en charge APA se fait sur prescription médicale, en groupe et/ou en individuel.

Au Centre MPR Côte d’Amour, un programme APA individualisé est proposé tout au long du séjour du patient selon son âge, l’évolution de la pathologie, le seuil de fatigabilité, les besoins, les intérêts et le degré d’autonomie.

Diverses activités sont proposées afin de répondre au maximum aux besoins et aux objectifs de chaque patient :

  • Réentrainement à l’effort : développement de la force, souplesse, vitesse, endurance ;
  • Réadaptation motrice, reconstruction identitaire : équilibre postural, coordination, image de soi, confiance en soi, développement du schéma corporel ;
  • Prévention à la santé : risques de chutes, blessures, fatigue, sédentarité ;
  • Resocialisation par la pratique sportive : participation aux manifestations sportives.

 

D’autres objectifs peuvent être visés comme la concentration, la dextérité, la stimulation des fonctions cognitives, la stimulation bucco-faciale, le souffle, etc.

De ce fait, pour répondre à ces derniers, le centre propose des activités :

  • d’endurance : marche nordique, équitation, vélo, tricycle, handbike, course à pied, escalade, yoga ;
  • d’adresse et de précision : tir à la sarbacane, jonglerie, boccia et tir sportif ;
  • de coopération et d’opposition : tennis de table, capoeira, basket, badminton, tennis, volley.

 

Contribuer à l’inclusion grâce à l’APA

Le Centre MPR Côte d’Amour collabore de plus en plus avec des associations sportives du territoire. Actuellement, les équipes du centre ont mis en place plusieurs partenariats avec les différents acteurs du sport Nazairien : Saint-Nazaire Tennis Club, Association Saint-Nazaire Ville S’port (projet Lab’Sport), Alerte de Méan, Saint-Nazaire Volley-Ball, Association Nazairienne de Tir et le Poney Club des Landes. Ces partenariats permettent de créer un premier lien avec les associations extérieures et facilitent la poursuite de l’activité physique après le passage du patient dans l’établissement.

 

Des activités qui changent du quotidien

Initiation au sport nautique

Chaque année, au début de l’été, le service APA (Activité Physique Adaptée) et le service éducatif du Centre MPR Côte d’Amour proposent une sortie exceptionnelle, qui sort de l’ordinaire, à quelques patients de l’établissement.

Une patiente du Centre MPR fait du ski nautique dans le cadre des séances d'activité physique adaptée.

Accompagnés de 2 professionnels du centre, 4 patients ont ainsi pu s’initier au jet ski à l’espace Quilly situé entre Pontchâteau et Blain.

Au programme de cette journée, beaucoup de soleil, un pique-nique au bord de l’eau et bien sûr découverte et pratique du jet ski, voire conduite pour ceux qui le souhaitaient. Pour Romane et Agathe, Enseignantes en Activités Physiques Adaptées, l’objectif est triple : « aider à la socialisation des patients en sortant du centre, en rencontrant d’autres personnes, se prouver à soi-même que le handicap n’est pas un frein à la pratique d’activités et notamment sportives, et enfin permettre au patient de mesurer ses capacités et de connaître ses limites. »

Les patients du Centre MPR ont fait une initiation au ski nautique dans le cadre des séances d'activité physique adaptée.

 

 

Rencontre avec la ministre des sports

Les patients du Centre MPR Côte d’Amour ont rencontré la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, lors de sa visite à Saint-Nazaire, jeudi 29 août 2019.

activité physique adaptée : Les patients du centre ont rencontré la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

L’après-midi a commencé par une présentation du Lab S’Port Santé par Mathieu Failler à la Ministre ainsi qu’aux Directions Régionale et Départementale de la Jeunesse des Sports, et de la Cohésion Sociale et à la Ligue de Volley-Ball. Mme la Ministre a ensuite assisté à la séance d’Activité Physique Adaptée des patients organisée en partenariat avec le SNVBA et délocalisée pour l’occasion au Stade de Coubertin.

Les patients du centre ont rencontré la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Elle a pris le temps d’échanger quelques minutes avec les patients, l’enseignante APA, et l’éducatrice sportive du SNVBA qui les accompagnent régulièrement au Centre MPR lors de leurs séances. C’était l’occasion pour l’enseignante du centre MPR d’expliquer pourquoi il est intéressant qu’un éducateur sportif extérieur intervienne au centre, ce dernier amenant des connaissances spécifiques propres à sa discipline favorisant ainsi la poursuite de l’activité à la sortie de l’établissement. La Ministre a salué le travail de collaboration mis en œuvre entre le Centre et les différents acteurs de la santé et du sport sur le territoire nazairien.

Les patients du centre ont assisté au match jeudi 29 août de l'eurovolley opposant la France à La République Tchèque.

Les patients, accompagnés de 2 professionnels de l’établissement, ont ensuite été invités par le SNVBA, à assister au match préparatoire de l’Eurovolley opposant la France à la République Tchèque.

No Comments

Commenter l'article