Site Historique de Pen-Bron à La Turballe

Communiqué de Presse : L’avenir du site historique de Pen-Bron

À la lecture des articles récents au sujet du site de Pen Bron, nous sommes contraints de sortir de la réserve que nous nous étions imposée.

En effet, nous mettons un point d’honneur à œuvrer dans un esprit de collaboration avec les collectivités locales, territoriales et les services de l’État.

L’Assemblée générale de l’Association a entériné, le 23 juin 2020, l’instruction d’une possible cession du site, mais selon une méthode spécifiquement choisie pour conserver un regard sur le projet qui sera proposé.

À l’issue d’une réunion le 31 mars 2021, organisée par M. Le Sous-Préfet et sous sa présidence avec les services de l’État, le Conservatoire du Littoral, MM. le Président et Vice-Président de Cap Atlantique, M. le Maire de la Turballe, il a été décidé de travailler sur la base d’un protocole.

À cette fin, nous avons initié le travail de rédaction de ce protocole, visant à définir la méthode de choix concerté du projet qui permettra de faire renaître le site.

Le travail étant toujours en cours, il nous semblait prématuré de prendre la parole.

Nous constatons ce jour que M. Le Maire de la Turballe a choisi une autre voie. Nous ne pouvons que regretter ce changement d’avis, dont nous avons pris connaissance dans la presse.

La qualité du site de Pen-Bron ouvre la voie à de multiples projets potentiels, tant en termes de réaménagements paysagers qu’architecturaux.

Pour autant, la volonté de l’Association quant à la cession de son site est de concilier quatre objectifs complémentaires et indissociables, en lien avec le territoire et sa population :

  • Le respect de l’histoire et des valeurs de l’Association,
  • La préservation et la reconquête des milieux naturels et paysagers,
  • La restauration du patrimoine architectural,
  • La réalisation d’un projet assurant, par son équilibre financier, la pérennisation du site.

 

Le projet de protocole a pour objet, en concertation avec les intervenants signataires, d’élaborer les conditions d’usages du site en se prononçant sur le choix d’un projet global d’exploitation de celui-ci. Il s’agit d’une démarche effectuée en amont de toute réflexion.

En l’état actuel des choses, aucune option n’est envisagée pour le site, à l’exception d’un point : le sentier littoral sera sanctuarisé afin de garantir qu’il restera accessible au public.

Des réunions avec toutes les parties prenantes ont déjà eu lieu et c’est dans le respect de l’engagement de concertation pris par l’Association que se déroule la réflexion sur l’avenir du site de Pen- Bron.

Les projections les plus imaginatives qui sont faites sur son évolution sont aussi surprenantes que fausses, et nous devons apporter les corrections qui s’imposent :

  • Les chiffres avancés n’émanent pas de notre association.
  • Le scenario de 200 appartements de luxe n’a aucun fondement et ne nous a jamais été présenté.
  • Aujourd’hui, contrairement à ce qui est écrit dans la presse, le classement du site de Pen-Bron n’est pas en NH3 mais en UH. L’Association et M. le Sous-Préfet n’ont demandé sur ce point aucune modification du PLU actuel.

 

Notre site emblématique, fort de 130 ans d’histoire, est partie intégrante de notre patrimoine. L’attachement de nos équipes, des administrateurs, des habitants du territoire fait de Pen-Bron un site et un projet singuliers. Il serait désastreux pour tous que des limitations induites par un changement de zonage empêchent de faire renaître le site à travers un projet viable, et contribuent au contraire à le transformer en une friche.

Il nous paraît toujours primordial de travailler dans une collaboration sincère, pour que l’avenir du site de Pen-Bron réponde aux aspirations et enjeux du plus grand nombre et appelons de nos vœux à respecter le cadre qui avait été convenu il y a quelques semaines.

No Comments

Commenter l'article