Les usagers de l'ESAT Val de Val réalise des galettes.

Avis aux gourmands, l’ESAT développe de nouveaux produits !

Aujourd’hui l’ESAT Val de Vay diversifie son offre de produits bruts et transformés (légumes, confitures, jus…) pour à la fois adapter l’offre de travail et de formation aux besoins des usagers et s’inscrire dans une démarche économique et commerciale.

“Nous avons identifié que la production de nouveaux produits était un axe intéressant à développer, car cela correspond à une demande générale du marché mais aussi à une demande de notre propre clientèle, et de notre propre réseau de distribution. Dans un premier temps, l’ESAT a déposé une marque commerciale, « Saveurs Val de Vay » ce qui permet d’être repéré, et d’avoir une identité.

Depuis 2019, les nouveaux produits que nous produisons sont les galettes, la confiture d’abricot, de kiwis, de physalis et le jus pomme kiwi. L’atelier Co-traitance travaille sur le conditionnement de nouveaux produits disponibles à la vente : les pois chiches et les lentilles. Auparavant, au marché nous vendions les galettes d’une restauratrice qui a arrêté son activité. Face à la demande des clients, nous avons choisi de fabriquer nos propres galettes en formant une monitrice d’atelier et trois travailleurs. Nous avons également décidé de proposer à nos clients une gamme de produits hors ESAT plus varié. Ainsi, au marché et sur le site de paniers en ligne nous vendons : du café (ESAT de Bain de Bretagne), de la tisane (productrice locale), des fruits (MIN de Nantes). Nos clients nous font part de leur satisfaction de cette diversité que nous leur offrons. De plus, une partie des achats effectués au MIN vont alimenter l’atelier restauration, ce qui permet d’obtenir des tarifs plus concurrentiels que notre fournisseur

Les usagers de l'ESAT Val de Val confectionne des confitures.

Actuellement, de nouveaux produits sont en cours de test et de développement : la pâte à tartiner, le caramel au beurre salé ou la confiture de figue. Un projet crêpe est également à l’étude dans la continuité du projet galettes. Nous avons étendu nos points de vente et notre périmètre géographique à l’agglomération Nantaise et Nazairienne : épicerie en vrac, restaurateur… Ce travail nous a conduit à acquérir un camion pour réaliser l’ensemble des livraisons dans les villes et leurs alentours et à former des livreurs pour réaliser ce travail en autonomie.

L’activité commerciale qui se développe, va de pair avec la montée en compétences des travailleurs de l’ESAT, qui résulte des apprentissages dispensés par les moniteurs d’atelier. Tout ce travail de recherche et de formation aboutit au développement de savoir-faire conduisant les usagers vers plus d’autonomie et de confiance. L’augmentation de la réalisation de produits transformés va nécessiter la création d’un espace et d’un outil de travail plus adapté, plus performant et plus polyvalent. Afin de nous aider dans cette démarche, nous envisageons de confier l’étude de ce projet
à des étudiants en formation IAA.”

Article co-écrit par Erwan Monneraye, Sandrine Bruckmann et Gilles Houssais

No Comments

Commenter l'article