Les Océanides

Une activité dynamique à encourager.

Une intégration progressive à Pen-Bron, efficiente et accueillant

Les Océanides en quelques mots

Les Océanides n’ont cessé d’évoluer à Pornichet. En 1930, ils sont connus sous l’appellation « Les Thermes des Océanides ». Puis, ils deviennent en 1969 « Centre de Réadaptation » avant d’emménager en mai 1990 sur leur emplacement actuel, avenue Raymond Poincaré.

Ces dernières années, le recrutement y est de proximité ; la majorité des patients admis (75%) provient du domicile. Pour 25% des venues, il s’agit de transferts en provenance d’établissements du secteur.

En terme d’activité, la rééducation se partage entre les suites d’opération et les pathologies liées à des syndromes douloureux. L’équipe, dévouée et attachée au Centre et à son activité travaille en interdisciplinarité et de plus en plus en coordination étroite avec le Centre de Pen-Bron à La Turballe.

 

Pourquoi Le Centre Les Océanides est-il depuis le 01/01/2013 géré par Pen-Bron ?

Les évolutions récentes des Océanides à Pornichet sont directement liées à Cap 2015, projet d’envergure visant à la création à Saint-Nazaire d’un centre de référence unique en MPR (Médecine Physique et Réadaptation) pour l’Ouest du Territoire de Santé (Loire-Atlantique) de 90 lits en hospitalisation complète et de 40 places en hospitalisation de jour.

Or, une étape préalable indispensable à la réalisation de Cap 2015 consiste en la structuration d’une offre coordonnée de 40 places de MPR en hospitalisation de jour, gérée par une entité unique – Pen-Bron – responsable de la mise en place et de la gestion du futur centre de MPR de Saint-Nazaire.

Il convenait donc de rapprocher et de coordonner dès la période 2012 – 2013, selon le calendrier des renouvellements d’autorisation prévu au SROS (PRS), les places d’hôpital de jour émanant du Centre hospitalier de Saint-Nazaire (12 places – réparties entre Pornichet et La Turballe), des Océanides à Pornichet (19 places) et de Pen-Bron à La Turballe (9 places).

 

Les réalisations depuis juillet 2012

Deux étapes font date :

– le 2 Juillet 2012, à l’ouverture de la Cité sanitaire (et fermeture du service de MPR du centre hospitalier de Saint-Nazaire), les 12 places d’hôpital de jour du CH sont gérées par le Centre Marin de Pen-Bron (9 places aux Océanides et 3 places à La Turballe) ;

– le 2 janvier 2013, ce même Centre Marin se substitue à l’UGECAM pour gérer les 19 places des Océanides, dans un immeuble maintenu en l’état et situé à Pornichet, avenue Raymond Poincaré, à quelques mètres de la plage…

A noter que depuis juillet 2012, le Centre Marin de Pen-Bron assurait aux Océanides la fonction d’encadrement et de coordination tout en y engageant de nouvelles ressources humaines (médicales, paramédicales …) et matérielles utiles au développement de l’activité.

 

Les perspectives

Toute greffe ou évolution, pour réussir, mérite de justes soins : respect des identités, écoute réciproque des acteurs, prise en compte des activités existantes, volonté commune d’avancer ensemble, d’évoluer  et de progresser dans le cadre d’une compréhension commune des enjeux et d’une réflexion partagée sur les orientations et plans d’actions à mettre en œuvre.

Pour ce faire, la fonction de coordination a à évoluer, les flux d’activités sont à mieux organiser, en lien avec La Turballe ; les acteurs et les instances seront impliqués et certaines fonctions renforcées ou soutenues, dans le respect du plan pluriannuel de financement.

En tout état de cause, nous allons continuer à travailler ensemble, convaincus de notre volonté et dynamisme communs, quelques soient les sites, au service des patients, dans l’intérêt de leur parcours de soins.

 



----------------

No Comments

Poster un commentaire